Retour à l’âge de pierre (ou presque)

Back to stone age (almost)

Irma nous avait évités, nous avons eu Maria… Notre coin à été épargné: le vent à « seulement » 150 km/h, de la pluie… Mais voilà: les réseaux d’eau et d’électricité étaient nazes!!!

Irma avoided us, but Maria came to us… Our area has been spared: winds at « only » 100 mi/hr, a lot of rain… But yet, electricity and water were off!!! (english below) Lire la suite de « Retour à l’âge de pierre (ou presque) »

Me voilà prof de yoga…

And… I’m a yoga teacher!😀

Aujourd’hui, j’ai donné mon premier cours officiel… À une amie!

Today i gave my first yoga lesson… To a friend! Lire la suite de « Me voilà prof de yoga… »

En attendant Irma…

Waiting for Irma… (See at the bottom)

C’est la première fois depuis que je vis aux Antilles qu’un cyclone passe si près de moi. Irma, catégorie 4, est en face de notre île de Guadeloupe.

Heureusement il est prévu pour se diriger un peu plus au nord, et nous ne devrions pas être trop impactés ici. Mais on ne sait jamais… Je pense aussi très fort à tous ceux qui se trouvent à Saint Martin, à Saint Barth, à Barbuda, et au delà, aux îles vierges et aux Bahamas … 

Quand j’entendrai les vents tourner autour de ma maison, je demanderai aux énergies de nous protéger tous. Faites de même si vous avez le temps.

Car mère nature laisse sa colère se déchaîner. Certes, nous, humains, ne cessons de lui faire du mal. Mais encore une fois, ce sont des innocents qui vont souffrir alors que le mal vient d’ailleurs…

English version

It’s the first time sincères i live in the french west indies that à hurricane comes so close from me. Irma, force 4, is just near my island of Guadeloupe.

Hopefully it should head North, and we shouldn’t have too many damages here. But we never know… My thoughts also go to people in Saint Marteen, Saint Barth and Barbuda, Virgin Islands, and Bahamas…

When i hear the winds around my home, i will ask the energies to protect us all… Do the same if you have time.

We, humans, hurt our mother nature, and sometimes she becomes angry… But once again innocents will suffer, because of things that big industries do…

Choix difficile: surf, yoga ou blog????

Et oui, je sais que cela fait déjà bien longtemps que je n’ai pas posté sur mon petit blog chéri… Pourtant, j’en ai des idées! Mais j’avoue, le temps m’est souvent compté ces derniers mois, et, oui, je privilégie souvent la VIE à l’extérieur, plutôt que la vie virtuelle (qui soit dit en passant est bien agréable aussi).

Alors, voilà, aujourd’hui, c’est mon jour off, j’en profite pour:

  • corriger des copies (quand même, il faut bien bosser)
  • faire du yoga
  • manger
  • ranger
  • aller surfer
  • acheter le cadeau d’anniversaire du chéri
  • écrire……

Bref, tout ça ne tient pas dans une journée, comme vous l’aurez compris! Et comme il est déjà 12h, que le spot de surf qui fonctionne le mieux est à une demie heure plus quinze minutes de rame, et que je dois être rentrée pour récupérer un petit garçon à l’école à 16h, et bien, je n’ai plus vraiment le temps de créer un article bien construit!!!

Par contre, je peux quand même faire du yoga, ou au moins de la méditation, en attendant la vague! Rien de meilleur que le lagon tout autour de soi pour ça…

 

 

Le yoga et… la plage

Quand on se balade sur instagram avec #yoga, beaucoup de photos de yoga se font… sur la plage. De préférence avec un soleil couchant derrière, ou des couleurs bleues à faire tomber… Moi aussi, j’aime faire ce genre de photos: j’adore les photos de paysages, et justement, des paysages magnifiques se trouvent à deux pas de ma maison, alors quand j’ai envie de faire des photos de yoga, et bien… je file à la plage!

Lire la suite de « Le yoga et… la plage »

Le yoga challenge instagram, la suite

Alors, le challenge est fini, me direz-vous? Noooon, mais comme c’est le 14e jour, j’ai déjà bien envie de faire un petit bilan.

Les yoga challenges, pour ou contre?

Lire la suite de « Le yoga challenge instagram, la suite »

Le yoga et… les moustiques

Pratiquer le yoga en Guadeloupe pourrait sembler idyllique, et franchement, ça l’est… Une fois mis de côté quelques petits désagréments, dont les moustiques sont le pire !

Yoga en Guadeloupe : gare aux moustiques !

Imaginez : vous avez trouvé un super spot pour pratiquer, que ce soit chez vous, sur votre terrasse, au bord de votre piscine, ou encore dans la forêt tropicale ou à la plage (le must!).

Vous commencez votre séance tranquille, vous vous posez dans un asana, vous respirez, vous vous concentrez, vous laissez l’énergie monter, et là… bzzzzz, pik! ouille!

La piqûre vous tire brutalement de votre concentration, perturbe votre équilibre, et détruit tout votre travail!!! Argh…

Les moustiques sont le côté obscur de mon île chérie… Tout y est parfait, sauf leur existence! A vivre ici, on se transforme bientôt en assassin professionnel de moustiques. Car non seulement ils nous enquiquinent, mais en plus, ils transmettent des maladies (dengue, chikungunya, et la dernière en date le zika). Elles ne sont pas si dangereuses(quoique…) , mais elles sont surtout très embarrassantes (forte fièvre, courbatures, douleurs qui peuvent rester quelques mois…).

Alors, comment pratiquer son yoga tranquille???

Une séance de yoga à l’écart des moustiques, est-ce possible?

Plusieurs moyens existent pour chasser ces sales bêtes de notre spot de yoga.

  1. Si la pièce est fermée, on les chasse carrément: on bombe (plusieurs heures avant, le pranayama gout Kapo, c’est pas terrible…), on met la clim, on ferme les fenêtres, et on traque les quelques survivants avec la raquette (voir la suite).
  2. Si la pièce est ouverte, d’autres armes s’imposent. La meilleure est la Raquette anti-moustique… Une des plus belles inventions de ce siècle! Top du top, celles qui ont triple grilles et ne laissent passer personne!

3. Si les moustiques résistent et qu’il est impossible de s’en débarrasser, il reste le produit anti-moustique ou les vêtements longs… Mais on surchauffe un peu… L’autre option, c’est d’apprendre à encaisser la piqûre sans broncher. Et au final, ça améliore la capacité de concentration yogique!!! Par chance, ils sont souvent moins nombreux en extérieur dans les endroits ventilés (bord de mer…).

En définitive, on finit par s’habituer. Mais l’adage qui veut qu’on ne porte atteinte à la vie sous aucune forme… J’ai encore du travail concernant les moustiques!

Alors si vous allez pratiquer dans une zone tropicale, quelle qu’elle soit (Antilles, Amérique centrale, Thailande, Laos, etc.), pensez à emporter au moins votre lotion répulsive 😉