Joyeux Noël… Merry Christmas!

Et voilà, c’est Noël! J’en profite pour vous souhaiter à tous d’excellentes fêtes. Et partager quelques réflexions à ce sujet!

Yes, it is Christmas time! I would like to take this opportunity to wish you all a merry Christmas. And share some thoughts on this! (See english at the bottom)

Noël, certes, c’est:

1. L’apologie de la consommation

2. L’overdose de bouffe

3. Des moments en famille qui pour certains peuvent être difficiles

Bon, je crois que dans les trucs négatifs que j’ai pu un peu lire ou entendre, il n’y a que ça, ou à peu près. Personnellement, aucun des trois ne me dérange, et je ne vois que du positif dans Noël.

Car à chaque problème sa solution:

1. Pour échapper à la consommation, on peut:

a. Ne pas regarder la télé et ses pubs incessantes

b. Jeter les pubs de la boîte aux lettres sans les ouvrir, ou noter sur la boîte:  » pas de pub svp » (peut-être le respectera t on)

c. Regarder ailleurs quand on passe près des panneaux publicitaires

d. Éviter les magasins à risque ou aller faire les courses avec une liste precise

Et sinon, on peut craquer si on a envie. Il faut cesser de culpabiliser à chaque fois qu’on achète: ce n’est qu’en achetant tout le temps qu’on entretient le circuit de la mondialisation libérale et injuste basée sur une croissance permanente. Il n’a jamais été interdit de sa faire plaisir tous les 6 mois par exemple…

Moi, j’ai acheté plein de playmobil à mes enfants, ils sont contents tout plein. Mais perso, j’ai besoin de rien, alors je n’ai rien demandé (en même temps, on peut dire qu’on s’est offert une maison…..)

2. Pour éviter la crise de foie:

a. Écouter son corps. Pour moi, côté nourriture, je ne m’impose aucune restriction, je n’ai aucun complexe et aucune croyance. Je ne pense pas que ma consommation occasionnelle de viande entretienne les fermes intensives… Bref, comme pour tout, il faut savoir rester modéré. Même si mon beau-père essaie de nous gaver, je choisis ce qui me fait envie et lui explique que je préfère ne pas être malade😃

b. Sélectionner ce qu’on aime, et en prendre en petite quantité

c. Boire des thés ou tisanes detoxifiants, ou des recettes comme celle que ma belle-mère vient de me faire découvrir, que j’ai trouvé délicieuse: à jeun, dans un verre d’eau, mélanger du jus de citron pressé, un peu de curcuma et de gingembre, un peu de poivre, et du miel. J’ai adoré!!

3. La famille:

Bon j’avoue, c’est peut-être le plus difficile à gérer pour certains. J’ai de la chance: je m’entends super bien avec mes beaux-parents, mon mari s’entend super bien avec les miens, et nos enfants adorent leurs grands-parents tout comme ils adorent leurs petits-enfants! Un Noël plein d’amour, c’est top!

Pour ceux qui ne s’entendent pas trop, he bien, temporisée en pensant à tout ce qui fait la joie de Noël: le sapin, les chansons, les décorations, les cadeaux, les odeurs, les chocolats, le visage des enfants qui trouvent leurs cadeaux, et dans les cas les plus désespérés, il reste le vin et le champagne pour retrouver sa bonne humeur!!😄😄

Joyeux Noël à tous les amis!

English version

Christmas, of course, is:

1. The apology of Consumption

2. Overdose of Food

3. Moments with the family that for some people may be difficult.

Well, I think that is almost all the negative stuff that I’ve been able to read or hear.

Personally, none of the three bother me, and I see nothing but positive things in Christmas.

For every problem its solution:

1. To escape consumption, we can:

a. Do not watch TV and its incessant advertising

b. Discard the ads of the mailbox without opening them, or write on the box: « no ads please » (perhaps the people will respect it)

c. Look elsewhere when passing by the billboards with big ads.

d. Avoid high-risk stores or go shopping with a clear list and if not, you can crack if you want. We have to stop feeling guilty every time we buy; it is only by buying all the time that we maintain the circuit of liberal and unfair globalization based on permanent growth. It was never forbidden to please yourself every 6 months for example…

I bought a lot of Playmobil from my kids, and they’re happy. But personally, I need nothing, so I didn’t ask for anything (actually we can say that we bought a house…..)

2. To avoid the liver crisis:

a. Listen to your body. I don’t impose myself any restrictions concerning the food, I have no complex and no beliefs. I don’t think my occasional meat consumption woukd keep intensive farms working…. In brief, like everything else, you have to be moderate. Even if my father-in-law tries to gamble us, I choose what i want and explain to him that I prefer not to be sick

b. Select what we like, and take small amounts

c. Drink detoxifying teas or herbal teas, or recipes like the one my mother-in-law just made me discover, which I found delicious: in the morning, in a glass of water, mix squeezed lemon juice, some turmeric and ginger, some pepper, and honey. I loved it!!

3. The family

Well, I must admit, it may be the hardest for some people to deal with. I’m lucky: I get along great with my in-laws, my husband gets along great with mine, and our kids love their grandparents just like they love their grandchildren! A Christmas full of love is great!

For those who don’t get along so well, try yo temporize by thinking about all that makes Christmas joy: the tree, the songs, the decorations, the gifts, the smells, the chocolates, and in the most desperate cases, you have the wine and the champagne to find your good mood back!

Merry Christmas to all of you, my friends!😁😁

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s