Le yoga et… les moustiques

Pratiquer le yoga en Guadeloupe pourrait sembler idyllique, et franchement, ça l’est… Une fois mis de côté quelques petits désagréments, dont les moustiques sont le pire !

Yoga en Guadeloupe : gare aux moustiques !

Imaginez : vous avez trouvé un super spot pour pratiquer, que ce soit chez vous, sur votre terrasse, au bord de votre piscine, ou encore dans la forêt tropicale ou à la plage (le must!).

Vous commencez votre séance tranquille, vous vous posez dans un asana, vous respirez, vous vous concentrez, vous laissez l’énergie monter, et là… bzzzzz, pik! ouille!

La piqûre vous tire brutalement de votre concentration, perturbe votre équilibre, et détruit tout votre travail!!! Argh…

Les moustiques sont le côté obscur de mon île chérie… Tout y est parfait, sauf leur existence! A vivre ici, on se transforme bientôt en assassin professionnel de moustiques. Car non seulement ils nous enquiquinent, mais en plus, ils transmettent des maladies (dengue, chikungunya, et la dernière en date le zika). Elles ne sont pas si dangereuses(quoique…) , mais elles sont surtout très embarrassantes (forte fièvre, courbatures, douleurs qui peuvent rester quelques mois…).

Alors, comment pratiquer son yoga tranquille???

Une séance de yoga à l’écart des moustiques, est-ce possible?

Plusieurs moyens existent pour chasser ces sales bêtes de notre spot de yoga.

  1. Si la pièce est fermée, on les chasse carrément: on bombe (plusieurs heures avant, le pranayama gout Kapo, c’est pas terrible…), on met la clim, on ferme les fenêtres, et on traque les quelques survivants avec la raquette (voir la suite).
  2. Si la pièce est ouverte, d’autres armes s’imposent. La meilleure est la Raquette anti-moustique… Une des plus belles inventions de ce siècle! Top du top, celles qui ont triple grilles et ne laissent passer personne!

3. Si les moustiques résistent et qu’il est impossible de s’en débarrasser, il reste le produit anti-moustique ou les vêtements longs… Mais on surchauffe un peu… L’autre option, c’est d’apprendre à encaisser la piqûre sans broncher. Et au final, ça améliore la capacité de concentration yogique!!! Par chance, ils sont souvent moins nombreux en extérieur dans les endroits ventilés (bord de mer…).

En définitive, on finit par s’habituer. Mais l’adage qui veut qu’on ne porte atteinte à la vie sous aucune forme… J’ai encore du travail concernant les moustiques!

Alors si vous allez pratiquer dans une zone tropicale, quelle qu’elle soit (Antilles, Amérique centrale, Thailande, Laos, etc.), pensez à emporter au moins votre lotion répulsive 😉

 

 

 

2 commentaires sur « Le yoga et… les moustiques »

  1. Excellent article j’ai bien ri et je me suis reconnue il est évident que sous nos latitudes mieux vaut être équipé de répulsif sinon j’ai opté pour un diffuseur d’huile essentielle de lavande aspic en intérieur et pour les séances extérieures un mélange d’huile de coco et d’huile essentielle de Citronnelle en friction ☺

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s