Accoucher en mode yoga (ou pas)

Et voilà! Après neuf mois passés dans mon ventre (plus un jour), mon bébé est né! Pendant toute la grossesse, j’ai essayé de pratiquer souvent, afin de me préparer au jour J, qui, je le savais, n’allait pas être de la tarte!

Alors voici un petit bilan… qui pourra servir à toutes le jour où cela vous arrivera!!

Le départ

Arrivée la veille du jour J (le 28 février), on me dit: vous restez, on vous déclenche demain.

Mode yoga orienté nature: je refuse et je rentre chez moi profiter de mon premier fils, en décidant de refuser le déclenchement… J’ai vraiment envie que ça se passe naturellement. Et puis je sens bien qu’il va finir par naître le 29 février, ce qui, si cela arrivait naturellement ne me dérangerait pas. Mais j’aimerais autant que ce soit lui qui l’aie choisi…

Le lendemain, avec quelques contractions, finalement on me garde, et on commence a me faire peur avec des histoires de placenta qui se calcifie, un bébé qui peut mourir, tout ça…

Mode yoga : j’aurais dû rester zen… Mais j’y arrive pas 😦

Mode pas yoga: j’éclate en larmes en ayant peur de mettre la vie du bébé en jeu…

Le déclenchement et les p**ain de contractions…

Le fils numéro un n’en peut plus d’attendre son petit frère, alors j’accepte, finalement, histoire de pas rester hospitalisée des jours entiers avant qu’il daigne sortir…

On m’injecte un gel, et là… Horreur. visage_brise_dar_infographie_poeme_illustre_mrtimmy_rose_rouge_rose_noire_image_blanc_a_la_recherche_d_une_ame_perte_ame_triste_poeme_illustration_blancheur

Des contractions qui commencent a devenir super violentes! Bon, c’est parti, et on serre les dents. Plus tard, en salle d’accouchement, en discutant avec les sages femmes, j’apprends que certaines nanas leur ont avoué que c’était des douleurs pires qu’une fracture…

Mode yoga :

Visamavritti pranayama, plutôt efficace. Et on inspire 4 temps, on expire 8… Ça aide vraiment, ça relaxe, et ça distrait l’esprit qui oublie un peu la douleur.

Mode pas yoga :

Au bout de 3 heures comme ca, je crois que n’importe quel être humain craque. Aie, bordel, ça fait troooop MAAAAL!!!!!!!!!!!!

Mais bien obligée de reprendre le mode yoga… Avant de craquer une deuxième fois! Faut dire que tout ça a duré de 15h a 21 h…

La nuit passe

Mode yoga obligé : on m’a filé un dérivé de morphine… Du coup, j’arrive a dormir un peu.

La salle d’accouchement:

On me met une péridurale. Merciiii! C’est juste ce que j’ai envie de hurler…

Mode yoga:

Je suis bien détendue, je ressens quand même les choses mais la douleur est partie. Par contre le bébé ne descend pas… Pour ce faire, on me fait mettre en lotus !! Enfin plutôt en siddhasana, la posture parfaite… et j’y arrive encore! Je suis même bien, j’essaie de l’aider à descendre avec du pranayama.

Mais non, il freine des 4 fers. Les médecins viennent voir et commencent a parler de césarienne. Et là, moi qui suis plutôt dans le contrôle et qui justement voulait éviter l’opération, je passe en mode lâcher prise absolu ! Je leur fais confiance, j’ai confiance dans les choses, je sais que tout va bien se passer…

Est-ce l’effet de la drogue de la nuit ou celui des mois de yoga et de méditation ? J’aime a penser que c’est le deuxième ! (surtout que cet état continue de durer, rapport à plein de choses qu’avant j’aurais eu plus de mal à accepter).

La naissance

Et voilà, on me découpe un peu et ça fait pas mal du tout, et puis j’entends un petit cri… Mon coeur se gonfle, et je vois mon fils…

Là c’est yoga naturel, état de béatitude absolue, bref le nirvana!!

Finalement, il est quand même né le 29 février. Ce sera un petit original, et ça me plaît bien…

Les nuits

Pour le premier, je m’étais trop focalisée sur la peur de pas dormir… Et en effet, je ne dormais plus, ce qui m’avait perturbée pendant des mois.

Mode yoga et/ou « fuck it therapy »:

On s’en fiche et on dort quand il dort!! Quand on peut pas, un peu de pranayama ou de méditation pour se recharger, en attendant d’être assez en forme pour faire des vraies postures ! Et finalement, tout se passe très bien: le lâcher prise me permet de faire confiance à mon corps et mon cerveau, de voir instant après instant sans me prendre la tête, et je suis assez bien reposée.

Le bébé

Au final, pratiquer le yoga pendant la grossesse a été bien utile, j’ai gardé une certaine souplesse et surtout, j’ai gagné en détente côté mental… Et le bébé en a bien profité, il a été gavé de bonnes énergies.

Résultat: il pesait 4 g à la sortie, il a fait des sourires dès le premier jour, et depuis il n’arrête plus de sourire!!!!

A toutes celles qui veulent, ou vont avoir un enfant: pratiquez le plus que vous pouvez, ça n’empêchera pas que l’accouchement reste un moment difficile, mais vous le vivrez carrément mieux!

 

 

 

6 commentaires sur « Accoucher en mode yoga (ou pas) »

  1. Ah, les accouchements, on a beau s’y préparer, c’est rarement comme on pensait, même si ce n’est pas le premier! Je te rassure, tu n’es pas la seule: notre médecin généraliste, qui est aussi acupuncteur, a voulu « aider » sa femme pour leur deuxième (ou troisième, je ne sais plus). Un petit coup d’aiguilles bien placées et… le bébé est né sur la route!
    Bravo, tu as un magnifique garçon (4 kg, il fallait quand même le faire 😉), j’aime la photo de ses petits pieds quand il dort! Profite bien de ce temps magique où tu l’allaites’ le plus longtemps possible!

    J'aime

    1. Merci à toi!!! C’est sûr qu’accoucher, c’est pas de la tarte, mais faut bien avouer que ça vaut le coup (même si en ce moment, il y a des fois où on a même pas le temps de respirer, avec le grand de 2 ans et demi!!! Sympa ton blog, je le connaissais pas, tu as dû bien galérer avant de trouver des recettes (et surtout des ingrédients) adaptés! Bisousss

      Aimé par 1 personne

      1. Merci de me suivre, mon blog est une façon de partager nos menus « sous contrainte » tout en essayant de rester positive. C’est aussi un moyen de retrouver mes recettes plus facilement que dans mes classeurs, et enfin de les laisser en accès libre à ma fille qui vit très loin… A ce propos, je t’invite à en faire une après tes deux garçons, comme moi, tu verras, c’est super!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s